Grands travaux… rénovation de Belle de Vilaine S1 E6

Bonne nouvelle : bien qu’attaqué en périphérie par des infiltrations d’eau douce, l’étambot reste sain en son âme immortelle…
… les parties malades éliminées par les charpentiers de marine seront remplacées par du bois sain, restaurant la structure de poupe en liaison avec le bordé en parfait état.


Parallèlement, et comme prévu, serre-bauquières et contre-serre-bauquières sont remises à neuf :

tandis qu’est débité et mis en place à blanc le nouveau barrotage, plus massif que l’ancien…

…après pose à blanc et contrôle du bouge du futur pont, le profil en sera finalisé, avant traitement au primaire et mise en place définitive.

et pendant ce temps-là, tandis que Roland parcourt routes et chemins en quête du Graal / mécénat d’entreprise, Daniel, lui, rêve déjà d’en dépenser le fruit : au programme annoncé de la prochaine tranche, avec votre soutien via la souscription en cours, le remplacement de la mécanique… ça fleure bon le cambouis !

Traveling intégral lors de l’Assemblée Générale de l’association, le vendredi 1er février 2019

Grands travaux… rénovation de Belle de Vilaine S1 E5

Philosoph'(es) à l’île aux Moînes

Aube automnale, un lit de plomb attend la dream team des « gros » bras beauvilains…

4,5 tonnes de plomb à déplacer, tout de même…

dans les limbes insulaires du Guip, les gnomes beauvilains, alias korrigans alchimistes, s’affairent :

Ben, par le haut ou par le bas, faut bien l’évacuer, ce lest… « Silence de plomb !!! »

Et Toc !

A bras cadabra…

Y a plus qu’à dégraisser… les fonds !

 

Et donc, chantier engagé, devis complémentaire abouti, l’humaine société de Voiles Traditionnelles en Baie de Vilaine, en son pot des bénévoles, lâche du lest…

… entonne les hymnes, goûte son livre d’images et distribue les parchemins !

studieuse assemblée,

service public reconnu…

 

Grands travaux… rénovation de Belle de Vilaine S1 E4

Toute économie libérale génère l’éclosion d’une « élite « … alors, après les travailleurs de force, voici venir l’encadrement, en visite de chantier !

On l’identifie aisément lors de la montée des marches de la réussite, par le port de la moumoute, crânement ou en brassée,

le regard, viril et sérieux, porté aux membrures et autre serre-bauquière,

la « tâte », délicate, de l’état de l’étambot et du bordé à la pointe du canif du charpentier de marine Frédéric Bouges,

la quête de la bonne gouvernance, par l’invention du volant ovale…

Heureusement, il reste de bons charpentiers adeptes de la taille du gabarit !

Bref, vous l’aurez compris, la rénovation de Belle de Vilaine au chantier du Guip suit son cours en belle navigation ; après son « décapotage » par l’équipe VTBV multi-tâches puisqu’associative (l’habit taché marque la tâche, non la fonction…), permettant l’évaluation affinée de l’outrage des ans et le chiffrage complémentaire de l’opération*, la dépose du lest par les gros bras de l’association samedi prochain… suivra la pleine mise en action des charpentiers de marine du GUIP au long de l’hiver, afin qu’au printemps venu, sous les pinceaux de VTBV, la belle chaloupe se rhabille et rejoigne les flots salés pour une nouvelle saison de navigation et de plaisir partagés.

*Pour compléter le financement des travaux de restauration, d’un coût global avancé de 85 613.92€ subventionné à 47.5%, principalement par la région à hauteur de 25 681€ et du département à hauteur de 11 349€, l’association a lancé, depuis juillet 2017, une souscription volontaire en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Aujourd’hui, celle-ci a rapporté 18 064.70€ à l’association. De plus, début octobre, le comité de la Fondation a décidé de nous attribuer une subvention sur ses fonds propres de 3.000 € compte-tenu de la dynamique de notre collecte et de l’association.

Même si cela représente déjà un budget conséquent, la souscription doit impérativement connaître un second souffle pour pouvoir assurer la totalité du budget.

Nous avons besoin de vous tous. Faites un don à l’association !

 

Grands travaux… rénovation de Belle de Vilaine S1 E3

Telle une boîte à bijoux des conserveries de Douarnenez, la Belle se dévoile, en attendant qu’un nouveau sertissage préserve le mystère et l’odeur de l’âme chaloupée…

Prof es étincelles,

ou yogi aux bras spaghetti, al dente, évidemment,

les soupirants de la Belle chaloupe s’activent au peeling maritime…

… avec le sourire et le tout à la main !

images LMTattevin, passant

 

Grands travaux… rénovation de Belle de Vilaine S1 E2

la chaloupe au cœur du chantier du Guip

Une équipe de 4 personnes : Daniel,  Jean Marie,  Roland et Benoît,  a passé  la journée du lundi 22 pour commencer à démonter le pont, l’électricité  et tout ce qui restait accroché  à droite à gauche…

récup et nostalgie ?

Des p’tits trous…

Les roofs et bouts de pont ont été descendus avec le manitou du chantier.

… des p’tits trous…

toujours des p’tits trous !

et des beaux nœuds à découvrir 🙂

Ils seront par la suite ramenés au hangar de l’asso.

ça, on récupère…

Une seconde équipe est en train de se constituer pour terminer lundi prochain le travail, toujours sur l’œil attentif du chantier qui a fortement apprécié le travail bien et rapidement réalisé par nos quatre gaillards.

Et bientôt, le nouveau pont, tout Iroko !

Grands Travaux… rénovation de Belle de Vilaine

Octobre 2018, automne, sève descendante : l’activité, associative comme naturelle, se concentre sur la rénovation racinaire, base de l’épanouissement futur de l’Être, revitalisé pour le printemps à venir…

Ouverture du chantier de rénovation de la belle chaloupe :

Belle de Vilaine entre en chantier, au Guip, sur l’Île-aux-Moines

Remise entre les mains des charpentiers de marine du chantier du Guip, sous l’égide de Frédéric Bouges, avec l’aide active de l’équipe de l’association VTBV et le soutien financier des souscripteurs et soutiens, Belle de Vilaine se prépare à tomber le haut pour mieux se parer et vous accueillir la saison prochaine.

affaire à suivre… sur ce blog, articles passés et présent évolutif

 

Dématage 2018

« Des bras, des bras… et encore des bras ! »

La dernière sortie de groupe sur la Belle de Vilaine s’est déroulé le WE du 29 et 30 septembre : Hoëdic, Houat et Bellesle sous un beau soleil et du vent. Depuis la fête du 11 août, l’équipage a le plaisir de naviguer avec les nouvelles voiles réalisées par la voilerie VOILAGIL de Questembert dans le cadre du projet de restauration en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, la région Bretagne, le département du Morbihan et la commune de Billiers.

 Cette navigation clôture la saison de navigation 2018 de manière quelque peu anticipée car la Belle est attendue au chantier du GUIP à l’Île aux Moines, le 8 octobre pour poursuivre les travaux de restauration : changement complet du pont, remplacement d’une jambette et de la lisse.

Les travaux se termineront mi-avril. Pour diminuer les coûts, l’association démontera, elle-même, le pont sous l’œil attentif de Frédéric Bouges qui dirige l’équipe du Guip depuis la fin de l’été.

En accord avec le Guip, l’association en profitera pour enlever les 4,5 tonnes de lest sous forme de gueuses de plomb afin de nettoyer les fonds.

 

Elle vérifiera aussi les cuves de gasoil et, avant la remise à l’eau, effectuera la peinture de la coque.

Pour terminer les travaux de restauration, en fin 2019, l’association procédera au changement du moteur.

Le budget d’ensemble de ces travaux (Voilagil, Guip, et moteur) s’élève à 85 613.92€, subventionné à 47.5%, principalement par la région à hauteur de 25 681€ et le département à hauteur de 11 349€.

 

 

Pour en assurer le financement, l’association a lancé depuis juillet 2017, une souscription volontaire en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Aujourd’hui, celle-ci a rapporté 18 064.70€ à l’association. De plus, début octobre, le comité de la Fondation a décidé de nous attribuer une subvention sur ses fonds propres de 3.000 € compte-tenu de la dynamique de notre collecte.

Arrivée au chantier du Guip, Île-aux-Moines

Dès la mi-octobre, l’association va relancer la campagne de souscription auprès des particuliers, des entreprises, des artisans et des commerçants pour clore son budget.

PS aux BeauxVilains : pot des bénévoles, vendredi 30 novembre 2018 à 18h45 salle communale de Billiers.

De nouvelles voiles pour la Fête de Belle de Vilaine

Pendant que la Belle chaloupe vous embarque dans ses navigations estivales, l’équipe s’active à bord et à terre :

le nouveau jeu de voiles prend forme dans les mains de Gilles, le maître-voilier, et de son équipe, au long de la progression de la levée des fonds via la souscription toujours ouverte :

 

 

le hunier nouveau vient d’être rejoint par son associé le taillevent…

sitôt hissés afin d’affiner in situ les lignes de la future misaine et du foc.

 

Vous découvrirez Belle de Vilaine, sous sa nouvelle voilure complète, lors de sa Fête du 11 août :

pendant laquelle vous pourrez aussi récupérer vos Magnums immergés (sous réserve de réservation 🙂

et profiter de tous les plaisirs proposés lors de ces Billiotines de la mer !

De nouvelles voiles pour Belle de Vilaine…

C’est parti !

Sous le crayon et les ciseaux de Gilles, maître-voilier es-Vieux Gréements (mais pas que…), et de toute l’équipe de la voilerie « Voilagil » de Questembert, avec le soutien de tous les donateurs-participants à la souscription lancée par l’association pour la rénovation de la belle chaloupe, la nouvelle garde-robe de Belle de Vilaine prend forme… à commencer par ce magnifique hunier :

représentation du hunier et distribution en laizes horizontales…

… répartition des volumes et positionnement du creux

découpe des laizes …

Maestro à la couture !

passage de témoin !

Le hunier, première voile réalisée, il est temps de hisser in situ afin de valider les cotes des voiles soeurs…

A transfiler !

A hisser !

A poste …

Prévisualisation des voiles soeurs et validation des cotes :

en conférence …

digitalisation vintage !

à suivre …

PS Pendant les travaux, la souscription reste ouverte !-) la Belle a besoin de nous tous …

la Belle et ses cheneaux…

la mer, le bon air…

Hangar : le toit est réparé !  Des nouvelles tôles ont été installées  sur les deux longueurs  du hangar (40m au total) pour couvrir les cheneaux  qui sont dans un triste état. Coût de l’opération 350€, repas compris.

Certes, ce n’est que hangar… mais de bonne gouvernance !

la classe au boulot… et le p’tit Dom aussi !

Merci à Daniel  Le Cam et Alain Diquero. Pour les travaux, tout le tour du hangar a été mis propre et l’intérieur,  rangé et nettoyé.

et pendant ce temps-là, Prof bidouille…