Belle de Vilaine prête à l’embarquement

De la nouvelle descente à Pallouc, en passant par le remontage du vaigrage et le lessivage intégral par l’équipe associative, la Belle chaloupe a terminé sa mue…

Avitaillée et regréée, bichonnée et lustrée, voiles et manœuvres à poste…

… à l’humide en chantant, comme il se doit pour de futures croisières heureuses, Belle de Vilaine s’est préparée pour de nouvelles aventures nautiques et humaines, avec vous s’il vous sied d’embarquer à son bord :

en groupes constitués jusqu’à 8 personnes, avec distanciation conviviale (port du masque lors des manœuvres de proximité), en navigation diurne selon disponibilité d’un équipage, contactez l’association par mail de préférence « belledevilaine56190@gmail.com »

Miss déconfinée

Le soleil est là, et les amoureux de la Belle se pressent à la mise en beauté de leur chaloupe préférée, libérés partiellement du carcan sanitaire interpellant pour le moins à propos de l’évolution d’une société quelque peu ambigüe…

Du président, aux couleurs de la belle chaloupe (manque le liseré jaune sous la narine…), aux piliers délégués aux travaux inférieurs, l’équipe associative donne son temps et sa belle humeur afin que Belle de Vilaine puisse reprendre au plus tôt, et dans la meilleure forme, ses navigations partagées avec vous…

Retouches picturales, validation hélicoïdale et avitaillement adéquat effectués, la belle chaloupe rejoindra dans quelques jours (lundi de Pentecôte ?) son port d’attache billiotin pour y recevoir les derniers soins de menuiserie intérieure avant de vous accueillir à son bord, prête à partager, le temps venu, le plaisir des voyages aux îles tant attendus.

Teuf, teuf… remise à l’eau comme il se doit, bel arbre replanté, hélice validée, peintures brillantes et bois régénérés, Belle de Vilaine rejoint la mer salée et son port d’attache de Pen Lan, guillerette et pimpante, à l’instar de son équipage, même si d’aucuns rêvent encore de jardinage…

Si, si, un jour, germera candela erec… bientôt en fleur !

La Belle est à bon port, prête à hisser les voiles, avec à son bord au plus tôt possible les groupes d’aficionados conviviaux, avec distanciation physique si nécessaire mais rapprochement humain, en instance de libération hauturière…

Ho, hisse et à très, très bientôt !

Forts des halles et fiers…

à bras non-raccourcis…

prévisualisation des tâches
Taille à la tronçonneuse : mât ou totem ?

Au temps des grains d’hiver, l’équipage de Belle de Vilaine s’entraîne en salle de force : le hangar, maison de campagne de la belle chaloupe, en perpétuel rangement, nettoyage par le vide (sitôt rempli), voire débroussaillage !

gréement dormant… pour encore quelques jours

Plus que quelques adaptations de son aménagement intérieur et Belle de Vilaine sera réarmée pour le lancement de sa saison de navigation 2020 : navigations aux îles avec vous et participation aux grandes fêtes nautiques (Vilaine en Fête, dès l’Ascencion, avec les Billiotines de la mer en ouverture le 17 mai à Billiers, puis Brest et Douarnenez 2020…)

Rosalies billiotines

Samedi 14 septembre, les Rosalies sont de sortie, et les beauxVilains s’y associent…

Soleil et chaleur, naturelle et humaine… les Rosalies sont en course à Pen-Lan et les beauxVilains ne manquent pas la fête !

Usant de toutes les substances dopantes imaginables et de tous les coups-fourrés, les beauxVilains iront jusqu’à prendre la tête, mais perdront tout dans un tout-droit mémorable, sous l’oeil goguenard du public conquis par cette journée à renouveler, sans doute en plus humide…

Belle de Vilaine déploie ses ailes !

Brisette subtile mais grand moment : Belle de Vilaine rénovée hisse à nouveau les voiles, réglages ultimes pour vous accueillir à bord !

des plis, ici et là,… forcément, y a pas de brise !

La belle chaloupe resplendit, surfe en délicate attention sur l’onde estivale… à vous d’en profiter, à l’instar de Frisson, si l’envie vous en vient.

Quelques opportunités d’embarquement d’ores et déjà ouvertes :

Samedi 31 août : Départ Billiers 8h00 – Retour Billiers 18h00

Lundi 2 septembre : Départ Billiers 9h30 – Retour Billiers 18h00

Vendredi 6 septembre : Départ Le Crouesty 9h30 – Retour Le Crouesty 18h

Samedi 7 septembre : Départ Le Crouesty 9h – Retour Billiers 18h

Inscription par mail

Embarquements nouveaux… le Pardon

A l’occasion du Pardon des marins de Billiers, Belle de Vilaine, tout sourire revenu, a pu renouer avec sa tradition des baptèmes de la mer, embarquant une cinquantaine de passagers, novices ou récidivistes…

De 5, voire moins, à 95 ans, voire plus, la belle chaloupe rénovée s’offre à l’embarquement des amoureux des vieux gréements…
Cap sud de Basse Bertrand, pour le dépôt de gerbe en compagnie des marins locaux.

Derniers réglages d’assiette / lest, de quête des mats, et de voilure elle aussi rénovée… la Belle largue les amarres pour ses navigations d’automne (mise à jour du calendrier incessamment sous-peu… si l’envie de naviguer aux îles vous démange, n’hésitez pas à taquiner Dom, not’ président pas payé pour cela _comme nous tous_ mais toujours disponible 🙂

Pendant la fin des travaux de finition, votre service reste ouvert…

Sorties en mer

Bien que des travaux de finition intérieure ainsi que l’instruction du sinistre par les assurances soient en cours, l’association a fait son possible pour vous proposer quelques sorties.

Les dates les plus proches :

Lundi 26 août : Départ Billiers 12h00 – Retour Billiers 17h00

Samedi 31 août : Départ Billiers 8h00 – Retour Billiers 18h00

Lundi 2 septembre : Départ Billiers 9h30 – Retour Billiers 18h00

Vendredi 6 septembre : Départ Le Crouesty 9h30 – Retour Le Crouesty 18h

Samedi 7 septembre : Départ Le Crouesty 9h – Retour Billiers 18h

Inscription par mail

BDV… cap Océan !

Douce soirée : ronronnement propulsionnel discret… équipage fourmi pour regréer, enfin, la belle chaloupe… saga Nietzschéenne et humaine.

Quelques réglages à terre, ainsi qu’en mer… puis le retour en mer… les navigations de Belle de Vilaine reprennent, au présent de proximité, avec vous à son bord, si vous le souhaitez ! Réservations ouvertes auprès de not’ bon président, qui n’dort point et rêve pourtant…