« Grand carénage », clap de fin…

Pour une lecture globale optimisée, appelez directement le 1er épisode, puis passez au suivant…

 

J-1 : touches ultimes…

la pose des cadènes :

les trous en face des yeux…

Quand les débâtisseurs de cathédrale s’attaquent au Barnum

« Plus haut… plus haut ! »

un p’tit oeil au passage sur la pose des fargues…

Eh oui, percé de traviole assurément !-)

« Eh, oh ! » l’esseulé râle, évidemment !-)

solitude présidentielle

enfin, la multitude s’ébranle

pendant que not’ bon Trésorier erre, en quête de poules aux oeufs d’or… pour financer le nouveau jeu de voiles, un nouveau pont, et rajeunir la motorisation… (souscription au couvage)


« J », lettre magique… où chaque chose rejoint enfin la place qui est sienne

Bricoles et autres vieilleries quittent le bord
la Bête rôde… vers la Belle assoupie
pliage des draps, comme à la maison
moquette, s’il vous plaît… que cet ouvrage n’aura donc pas été vain !
contrôle… on n’se refait pas !-)
Décollage immédiat, vers l’océan, enfin…
émotion
« On the road again »
descente vers l’élément liquide
Mmmm, ça sent bon…
« Hi, hi, hi… l’est fraîche, tout de même ! »
et pourtant, elle flotte…

J+3

A l’eau depuis 3 jours, le temps de la reprise d’humidité du bordé après un mois sur terre-plein, en plein vent d’est et temps ensoleillé… test de qualité redoutable pour une coque construite en bois massif… verdict :

à peine quelques décilitres d’eau dans les fonds, même pas assez pour la pompe de cale… le travail de l’équipe aura payé : les coutures sont étanches et saines, et Belle de Vilaine apte à vous embarquer pour de nouvelles aventures…

sans les mâts, et avec le plein de carburant : sur le cul… mais si belle !

En route pour « son » port d’attache billiotin, et son proche remâtage… le programme de navigation est mis en chauffe.

 

« Grand carénage », épisode 4…

Pour une lecture globale optimisée, appelez directement le 1er épisode, puis passez au suivant…

 

Premières couches de laque, prémisses de touche finale de la mise en beauté de la belle…

et pour le plaisir, ultimes variations de coloris :

ça fait au moins sourire les arpètes…

alors, vert ou blanc ?

Quoi qu’il en soit, « à la fin de la journée, c’est le verre de l’amitié qui domine avant de se quitter. »

B.B. encore vert, lui…


J-3 : le fumet s’affine…

des ferrures et des hommes…

et not’ Président, gavé de solvant, se cache pour mieux s’esclaffer…

présence quotidienne = burn out !

pendant qu’en dessous, les Grouillots bossent en silence… mâtés

Il se dit, d’ailleurs, au bourg, que si le Port ferme ses grilles, le soir venu, c’est afin d’éviter que quelques BeauxVilains errants ne rôdent la nuit en quête d’un pot de laque ou de minium, pinceau à la main…

fake news ?

Gare à l’addiction : pour aider à la descente contrôlée des tenants du rouleau au quotidien, l’association fournirait aux familles un p’tit pot soigneusement dosé à placer au pied du lit, ainsi qu’une carotte de mastic à sniffer pendant quelques semaines.

L’anticipation, secret d’une bonne gestion associative :

préparation du brouet, fumet de la sauce maquerelle au menu de la fête de la Belle 2017 : bon ap’

derniers jours sous l’chapiteau Trigano :

« Vroum, vroum… »

gigue de safran… martelée par le Patron… épuisant, mais si bon !-)

  

« Et le Chef mécanicien qui ne retrouve pas ses boulons entreposés dans la boîte à chaussures, bordel de m….! Pourvu qu’il n’en pète pas un…. »         BB

  entre chasse aux boulons perdus et quête de l’alignement, la Belle, chaloupant sur son ber, se pare de ses derniers atours…

« Quasi… ou quand y en a plus, y en a encore… bien des détails à finaliser ! »

Finitions ! … parfum de nostalgie… et de satisfaction : Belle de vilaine sera bien remise à l’eau samedi, avant Pâques, date limite traditionnelle pour un vieux gréement en bois massif

jonction des forces et croisement des chemins…

La Belle chaloupe retrouve son identité :

à l’encre sympathique…
en blanc révélé…

évidemment, y a du ménage à faire, Messieurs, comme à la maison !

matières, et recyclage annoncé

 

« Grand carénage », épisode 3…

Pour une lecture globale optimisée, appelez directement le 1er épisode, puis passez au suivant…

 

Ponçage intégral effectué, têtes de carvelles (fameux clous carrés des charpentiers de marine) rustolées…

« Tss, tss… l’en reste une à vérifier ! »

… enduit de coutures de bordés dégorgé, quand fatigué, par un Père Noël déphasé…

« Ma qué c’est l’hiver, ce printemps ! »

Demain, samedi Jeunes, joyeux peintureurs de primaire…


… et voilà :

l’ouvrage des Minions
Heureux !-)

pour la famille Alu, c’est la pose/pause béatitude bien méritée…


Spatule en main, l’artiste travaille la matière…

finition sur calfatage
ribambelle de couturières…

pas de pause en semaine !-)


La couture, art antique…

Roi des Calfats ! poil gris mais filasse encore noire…
« Ah, le mastic gras… »

et encore, et encore…

un dernier coup d’chauffe…

et les coutures qui s’additionnent… à la louche, un demi-kilomètre …

512… 513…

au marathon des vieux gréements, vive l’association !


Chant du coq !

Tripalium…

les castes coloniales au travail : aristocratie au dessus…

galerie des Chausses…

… prolétariat des bas-fonds…

et veille de l’encadrement !-)


La semaine passant…

changement de pinceau : Miam !

ça sent bon l’étape nouvelle…

quelques irréductibles résistent encore, ciment et/ou mastic, selon la taille du logis ; on condamne les squats…

ZAD évacuée, scellée…

« Désolés, mais la bonne cause, c’est évidemment la nôtre ! »

…finition soignée.

petit à petit, la Belle se pare d’une robe virginale,

d’ailleurs, nous l’aurions bien gardée ainsi 😉

 

« Grand carénage », épisode 2…

Pour une lecture globale optimisée, appelez directement le 1er épisode, puis passez au suivant…

« Sous le stand, ce n’est pas la kermesse : on ne rigole pas…

safran manipulé,
fémelots séparés :
c’est d’l’ergot…thérapie !

La belle se met à nu pour, enfin, un ravalement, et estomper ses rides avant d’affronter celles de la mer. »

BB. (le nôtre, de Camoël, pas St Trop’)

La Belle en toute simplicité… Ah ouais !

Belle de Vilaine en Grand Carén’âge

Le printemps est là : soin promis, soin dû… pour la Belle chaloupe, aux, prim’ en attendant, mains attentionnées des Anciens (vous avez dit « inactifs ») :

Brumisation printanière…
Duel de pistolets à eau et dégât collatéral…

« dégout…té »… nul autre salut que la fuite !
Pile et Face
les Anciens, de bois ou de chair, ont de beaux restes… (même s’il leur faut, parfois, l’aide d’un tabouret !-)
et des nostalgies Dark Vadoriennes…

en attendant, bien sûr, le relais, jeune, encore plus jeune, et/ou féminin… week-end, parité, relais générationnel, solidarité, lien social et vacances obligent, ou juste, incitent au plaisir partagé opportunément ?-)

Enflammé,
appairés,
solitaire, mais toujours couvert…

techniques et philosophies variées, telle société enrichie de sa diversité, les arpètes s’activent… et la Belle Chaloupe se dévoile :

un soupçon de ride à la rablure, quelques griffures du temps qui passe, mais le bois ferme et la carène toujours puissante, apte à se confronter encore à un siècle d’onde marine… et ses sept nouveaux voiles bientôt revêtus, à quelques coups de vent !

après-demain, je tombe le haut 🙂

Une ‘tite envie de coup de main, la Belle vous en remercie…

La Belle sous tension

chaos électrique…

Inutile d’essayer de descendre à bord de Belle de Vilaine, c’est le chantier en ce moment

Changement total de tout ce qui concerne l’électricité tant au niveau des circuits 220v et 12v. Bref un sacré boulot, mené sous la houlette de Daniel.

Enlèvement de tout ce qui existait pour réaliser une installation électrique digne des bateaux les plus modernes. Le tout installé dans un beau coffret en bois fait par Pallouc.

Après la conception, la mise place du tableau électrique, des câbles tirés dans les gaines, il faut installer les différentes prises, faire tous les raccordements et les différents tests.

Professeur « Daniel » Nimbus
l’envers du décor
« Classieux !-) »

Un vrai travail de pro, plein d’énergie

Ultime validation

That’s all Folks !

Dématage/hivernage de Belle de Vilaine

Trève hivernale pour Belle de Vilaine : avant de mettre la chaloupe au sec, il faut vider, sécher et démâter…

Belle de Vilaine, chaloupe associative
Belle de Vilaine, chaloupe associative

« Voiles Traditionnelles » oblige, le recours aux petites mains de l’association porte ses fruits, malgré la fraîcheur de ce matin de novembre, les rafales de vents mâtinées d’averses, et, grand plaisir, quelques rayons de soleil…

d'une main, ou presque ...
d’une main, ou presque …
serein, évidemment !
serein, évidemment !

mâts déposés pour être rentrés au hangar, la vieille toile vintage subit un pliage masculin avant un ultime séchage… en attendant le nouveau jeu de voiles, programmé et à financer !

petites mains, bourrues, mais délicates...
petites mains, bourrues, mais délicates…

dematage-greement

Belle de Vilaine remonte l’étier…

La Belle Chaloupe naviguant au coeur du marais, sous l’oeil placide des ruminants et le regard plus attentif de leurs compagnons échassiers… c’était, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle sculpture-coque communale, aux portes du bourg, la remontée de l’étier de Billiers par Belle de Vilaine, en flottille, comme au bon vieux temps, ce samedi 17 septembre 2016, conclue, bien évidemment, par la Fête de la nouvelle structure artistique, à Thora, et la dégustation du ragoût billiotin de maquereaux à la rouille… en chant de marin !

Et en attendant, les forçats s’activaient, entre harponnage de plie à la normande et bouturage de bambou salé…

balisage02

balisage01
bambou vert, tribord ; bambou rouge…
balisage03
double bambou : à tutoyer ! caressez-mouoai car, de l’autre côté d’l’étier, gîte un maudit caillou…

veille donc, aussi, aux portes à passer, sauf à attendre que marée veille à vous alléger…

(et comme le sait tout skipper responsable à tendance viking, le jusant crée son chenal vers l’extérieur du méandre… où poussent éventuellement quelques piquets de clôture ancestraux !-)

balisage04
et bien sûr, le réconfort… aqueux !

Mais que ne ferait-on pour éviter l’échouage de la flottille embouquée…

 

Ah, mais qu’ouïs’je … Avis d’la dunette ?


 » UNE BELLE RENTREE A BILLIERS

Samedi 17 septembre 2016

16h – 18h : départ de la flottille du port et remontée de l’étier jusqu’à Thora.

19h : inauguration de la sculpture-coque.

20h : ragout de la mer sous chapiteau.

La municipalité de Billiers a décidé d’enlever la coque, en très mauvais état, du chalutier qui était à Thora, à l’entrée de Billiers, et de la remplacer par une autre coque.

En même temps, cette coque va être surmontée d’une sculpture en bois réalisée, sur place, par Jonathan, sculpteur de Billiers, avec la participation des enfants de l’école et des stagiaires du centre de Prières. Ce chantier sera ouvert au public du 3 au 16 septembre.

L’inauguration de cette « sculpture-coque » aura lieu le 17 septembre. A cette occasion, la mairie a proposé à Belle de Vilaine de remonter l’étier et de mouiller le soir à l’entrée du village. Nous avons accepté et demandé à 3, 4 vieux gréements de nous accompagner.

La mairie nous a aussi proposé de tenir la buvette et d’organiser la restauration du soir à notre profit. Nous avons accepté, aussi, naturellement.

Dom « , sous-l’tricorne


et donc, pour tous qui, matin et soir, passiez sur la Route de Thora, le p’tit « Coucou-klaxon » de soutien à Jonathan…

degrossissage


et, au jour dit, alors que sur les bords de l’étier s’engagent les prémices de la fête :

stand_up

monteurs de stands, étripeurs de maquereaux et autres gratteurs de carottes… du plombier nomade, cuistot, manutentionnaires et aides multiples, votre ragoût demande des mains coopératives !

retour_de_peche

sur l’eau s’engage la remontée du St Eloi, suivant la trace des caboteurs d’antan chargés de sel ou de grain

VIPs en bonne place,
VIPs en bonne place,
non VIP en figure de proue...
non VIP en figure de proue…

avant-garde

Tandis que veille l’avant-garde, complétant si besoin le balisage bambouesque…

complement_de_balisage

la flottille des Vieux Gréements signe les méandres de l’étier :

vieux_greements_en_meandres

Belle de Vilaine, écolo de souche, s’occupant même du ménage …

menage

 

kurun

avant le passage du croisicais Kurun vers Thora…

où la Belle chaloupe accoste sur les traces ancestrales :

accostage à Thora
accostage à Thora

 » Que la fête commence ! « 

fete_de_la_remontee_bdv_thora

La Belle chaloupe en escale aoûtienne à Pénerf

Après la participation de Belle de Vilaine à la Fête de la mer de Pénerf, et le succès des baptêmes marins, à Pénerf comme à Billiers, qui auront permis de partager largement, quoique trop rapidement, le goût particulier de la navigation en vieux gréement… la Chaloupe reprend ses navigations aux îles, à la journée ou plus, au départ de Billiers ou de Pénerf jusqu’à la fin août (cf le calendrier des embarquements et le mode de réservation et d’adhésion).

N’hésitez pas à contacter Dominique, pour cette fin d’été ou le début d’automne, ultimes opportunités de navigation avant le grand carénage hivernal.